L’ injectable

Les injections contraceptives contiennent des hormones qui sont utilisées périodiquement par les femmes pour prévenir la grossesse. En savoir plus ici.
L’ injectable

Résumé

Oui, c’est ce que vous avez en tête ! Une seringue, une aiguille et un liquide injecté dans votre corps. L’injectable empêche vos ovaires de libérer des ovules. Il épaissit également la glaire cervicale pour aider à empêcher les spermatozoïdes d’atteindre l’ovule en premier lieu. Il en existe différents types. Certains peuvent ne pas être disponibles dans votre pays.

  • Injectable mensuellement : elle vous protège pendant un mois ! Contient deux hormones : le progestatif et l’œstrogène.
  •   l’ énanthate  de  noréthistérone (NET- EN) ou deux mois d’injectable : Il contient un progestatif. Il vous protège pendant deux mois ! Une excellente option pour les femmes qui ne peuvent pas prendre d’œstrogènes.
  • l’acétate de médroxyprogestérone depot (DMPA) ou trois mois d’injectables : Il contient un progestatif, vous protège pendant trois mois ! Une excellente option pour les femmes qui ne peuvent pas prendre d’œstrogènes.

Faits rapides

  • Efficacité : Tous les types d’injectables sont très efficaces. Cependant, vous devez vous rappeler de vous faire injecter à temps. Lorsque les femmes reçoivent leurs injections à temps, 99 femmes sur 100 parviendront à prévenir une grossesse.
  • Effets secondaires : les saignements irréguliers et l’augmentation de l’appétit, entraînant une prise de poids, sont les plus fréquents. Un grand nombre de femmes utilisant cette méthode cesseront d’avoir des saignements mensuels après la première année d’utilisation. Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas dangereux !
  • Effort : minime. Vous avez besoin d’une injection tous les 1, 2 ou 3 mois (selon les types disponibles dans votre contexte).
  • Ne protège pas contre les infections sexuellement transmissibles (IST)

Détails

si vous ne voulez pas prendre une pilule tous les jours, l’injectable pourrait constituer une bonne option. Vous avez tout simplement besoin de vous souvenir de poser un acte une fois tous les 1 (injectable mensuel), 2 (NET-EN) ou 3 mois (DMPA). Vous allez devoir consulter un fournisseur de soins de santé ou un agent de santé communautaire qualifié, afin de recevoir votre injection.

L’intimité totale est respectée . Personne ne sait quand vous avez fait usage d’un injectable. Il n’y a ni emballage, ni acte à poser juste avant d’avoir des rapports sexuels.
Oui, il y a des aiguilles en jeu .
Si vous avez peur des aiguilles, l’injectable n’est pas fait pour vous. Gardez à l’esprit qu’il ne s’agit que d’une seule injection et vous êtes protégée pendant 1, 2 ou 3 mois.
Règles d’injection tardive . Avez-vous manqué la date de votre injection ? Vous pouvez toujours être protégée. Les injectables DMPA (injectables de 3 mois) peuvent être utilisés avec un retard allant jusqu’à 4 semaines. Le NET-EN (injectables de 2 mois) peut être utilisé avec un retard allant jusqu’à 2 semaines. Les injectables d’un mois peuvent être utilisés avec un retard allant jusqu’à 1 semaine. Mais, ne faites pas du retard la règle! Cela pourrait réduire l’efficacité de la méthode. Pensez à utiliser une alarme sur votre téléphone ou un calendrier papier pour noter la date de l’injection.
Grossesse . Il est possible de tomber enceinte dès que vous cessez d’utiliser cette méthode, bien que pour certaines femmes, le retour de la fertilité peut prendre plus de temps. Si vous n’êtes pas prête à tomber enceinte, faites une autre injection ou utilisez une autre méthode contraceptive.
Disponibilité . Certains types d’injections peuvent ne pas être disponibles dans votre pays, mais si vous souhaitez utiliser cette méthode.

Comment l’utiliser

Vous n’avez pas grand-chose à faire si vous choisissez l’injectable. Assurez-vous juste d’avoir une injection à temps .
Avez-vous entendu parler de Sayana Press ? C’est une méthode d’auto-injection pour prévenir les grossesses pendant 3 mois. Pour en savoir plus sur cette méthode, visitez injectsayanapress.org
Lorsque vous commencez à utiliser l’injectable pour la première fois, discutez de vos règles avec votre fournisseur de soins de santé ou l’agent de santé qualifié de votre communauté. Cela vous aidera à déterminer combien de temps après l’injectable vous serez protégé

Effets secondaires

Les individus sont différents. Le cas auquel vous faites face peut être différent de celui d’une autre personne.

Aspect positif  : l’injectable présente un grand nombre d’avantages pour votre corps et votre vie sexuelle :

  • Facile d’utilisation
  • N’interrompt pas la chaleur du moment
  • Respect de l’intimité – personne ne sera au courant, à moins que vous ne leur disiez
  • Vous n’avez pas à vous soucier de vous rappeler de le prendre tous les jours
  • Peut vous faire avoir des règles plus courtes, plus légères – ou absentes.
  • Il est très efficace en ce qui concerne la prévention des grossesses, si vous vous faites injectée à temps.
  • Vous pouvez l’utiliser pendant l’allaitement (sauf les injectables d’un mois).

Aspect négatif : tout le monde s’inquiète à propos des effets secondaires négatifs, mais pour beaucoup de femmes, ils ne constituent pas un problème. Souvenez-vous que vous introduisez des hormones dans votre corps, donc, il peut falloir quelques mois pour vous adapter. Accordez-lui du temps.
Les plaintes les plus courantes :

  • Saignements irréguliers, surtout au cours des 6 à 12 premiers mois (ce qui peut se traduire par des règles plus longues et plus lourdes ou par des saignements inopinés entre les règles).
  • Changement d’appétit ou gain de poids (Il est fréquent pour certaines femmes de prendre 1 à 2 kg la première année. D’autres femmes n’en prennent pas.)

Effets secondaires moins fréquents :

  • Un changement dans votre libido
  • Dépression
  • Perte de cheveux ou plus de cheveux sur le visage ou sur le corps
  • Nervosité ou vertiges
  • Maux de tête
  • Nausée
  • Mal de poitrine

Il n’y a aucun moyen d’arrêter les effets secondaires de l’injectable. Si vous pensez que les effets secondaires sont plus importants que vous ne pouvez l’accepter, changez de méthode et restez protégé. N’oubliez pas qu’il existe une méthode pour tout le monde et partout !
* Pour un nombre très réduit de femmes, il existe des risques d’effets secondaires graves. Discutez avec la personne qui vous a donné l’injectable si vous vous inquiétez des effets secondaires auxquels vous faites face.

Les références

[1] Dr Marie Marie Stopes International. (2017). Contraception. Retrieved from http://www.mariestopes.org.au/wp-content/uploads/Contraception-brochure-web-200417.pdf

[2] FPA the sexual health charity. (2017). Your guide to contraceptive injections. Retrieved from https://www.fpa.org.uk/sites/default/files/contraceptive-injections-your-guide.pdf

[3] FSRH Faculty of Sexual and Reproductive Healthcare. (Amended 2019). Progestogen-only Injectable Contraception. RCOG. Retrieved from https://www.fsrh.org/standards-and-guidance/documents/cec-ceu-guidance-injectables-dec-2014/

[4] Family Planning Division Ministy of Health and Family Welfare Government of India. (2016). REFERENCE MANUAL FOR INJECTABLE CONTRACEPTIVE (DMPA). New Delhi . Retrieved from https://nhm.gov.in/images/pdf/programmes/family-planing/guidelines/Reference_Manual_Injectable_Contraceptives.pdf

[5] IPPF. (2013). IMAP Brief Statement Comparing Injectable Contraceptives: depot medroxyprogesterone acetate (DMPA) versus norethisterone enanthate (NET-EN). Retrieved from https://www.ippf.org/sites/default/files/tks_medbulletin_july13_en.pdf

[6] Khadilkar, S. S. (2017). Short-Term Use of Injectable Contraception: An Effective Strategy for Safe Motherhood. J Obstet Gynaecol India. Retrieved from https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5895545/

[7] Kennedy, et al. (2019). Self-administration of injectable contraception: a systematic review and meta-analysis. BMJ Global Health . Retrieved from https://gh.bmj.com/content/bmjgh/4/2/e001350.full.pdf

[8] PATH. (2016). Depot-medroxyprogesterone acetate (DMPA-SC). Application for Inclusion in the WHO Essential Medicines List. Retrieved from https://www.who.int/selection_medicines/committees/expert/21/applications/s18_medroxyprogesterone_acetate_form.pdf

[9] Rani, S. (2017). A study on injectable DMPA (Depomedroxy progesterone acetale) isomg use as short-term. International Journal of Medical and Health Research. Retrieved from http://www.medicalsciencejournal.com/download/561/3-7-56-875.pdf

[10] World Health Organization Department of Reproductive Health and Research and Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Center for Communication Programs (2018) Family Planning: A Global Handbook for Providers. Baltimore and Geneva. Retrieved from https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/260156/9780999203705-eng.pdf?sequence=1

[11] World Health Organization. (2016). Selected practice recommendations for contraceptive use. Geneva. Retrieved from https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/252267/9789241565400-eng.pdf?sequence=1